Mode d'emploi | Premier texte | Derniers textes

vendredi 31 mars 2006

De retour à Yangoon

depart
Nous quittons la Birmanie après 3 semaines d'enchantement. Tout a été rassemblé pour que nous passions un séjour inoubliable.
galaungsan
(Général Aung San)

bouddha lunette
(Bouddha aux lunettes)

gargotte
(Gargotte)
Sur la route de retour de Bagan à Yangoon, nous nous arrêtons à Pyai. Là se dresse, sur la place principale, une statue du général  Aung San.

Celui-ci a commencé à
établir les fondements de la Birmanie indépendante mais a été assassiné en 1947 juste avant cette Indépendance. Sa fille est aujourd'hui le leader du mouvement pacifiste de l'opposition à la Junte.

Cela nous rappelle qu'effectivement la dictature est bien présente dans le pays.

Tin nous parle tous les jours des manifestations en France. Il est étonné (voire émerveillé) que nous puissions manifester sans problème et nous dit que dans son pays, il n'a pas le choix, il suit! C'est sûr, ça fait réfléchir!
De retour à Yangoon, ma joie de retrouver cette ville est stoppée net par ma deuxième "turista" depuis le début du TDM. Et puis là, je reste deux jours au lit avec de la fièvre.

Heureusement que Docteur Stef s'occupe bien de moi. Ayant oublié le thermomètre dans une chambre d'hôtel en Inde, Stef se retrouve à aller en acheter un à 20h! Et grâce au "Point it" de Deborah, car même avec son plus bel accent anglais, il ne se fait pas comprendre.

gens
ombrelles
(Rue de Yangoon)
pont bois
(Pont de Bois)
grandbouddha
Etant toujours un peu malade, je n'ai même pas peur en prenant l'avion qui nous ramène en Thailande.

Pourtant il n'est pas très grand (46 sièges) et surtout c'est un avion à hélices.
Je m'attendais à ce que notre sortie du territoire soit une véritable épreuve: vérification de nos bagages, de nos photos, etc., mais absolument pas, on sort comme on n'est rentré avec le sourire d'un Birman!

lundi 27 mars 2006

Bagan

depart
Bagan, tout simplement magnifique. Nous sommes restés deux jours entiers mais sommes partis à regret. On peut facilement y rester 3/4 jours pour visiter en prenant son temps.
bouddhadebout
leverpagodes5

leverpagodes1

coucherpagode1
Le site est classé au patrimoine mondiale de l'Unesco. C'est une étendue de pagodes anciennes, certaines vieilles de 1000 ans.

On ne sait plus où donner de la tête tant il y a de choses à voir. Nous passons une journée à explorer le site avec Tin en voiture mais le deuxième jour, nous louons des vélos et partons à 6h30 pour le lever du soleil.

C'est magique. D'une part, il n'y a personne et d'autre part, toutes ces pagodes à perte de vue, sous les premiers rayons du soleil sont un enchantement pour les yeux! 
Nous passons de pagode en pagode pendant plusieurs heures puis lessivés et abrutis par le soleil (nous avons peur de l'insolation), nous prenons le chemin de l'hôtel.

Nous repartons vers 16h30 pour le coucher du soleil.

leverpagodes2leverpagodes7

bouddha2
(application de feuilles d'or)
bouddha1
coucherpagodes2
leverpagodes4
Comme nous repartons le lendemain, nous négocions avec Tin pour qu'il nous emmène le lendemain voir le lever du soleil sur l'une des pagodes que nous avons repérée.
C'est génial, le maître des lieux, celui qui détient la clé, nous attend le lendemain à 6h avec des bougies pour monter par les escaliers sombres au sommet de la pagode.

Nous sommes seuls et le soleil n'est pas encore là.
coucherpagodes3
leverpagodes3sev stupa
leverpagodes6sev couchersoleil Nous reprenons la route quelque temps après, silencieux, se remémorant ces deux journées incroyables.

vendredi 24 mars 2006

Les plaines centrales

depart
Au petit matin, Tin nous emmène dans une vaste pagode de Mandalay et nous montre à cette occasion toutes les petites choses que l'on peut y faire (verser de l'eau sur des statuettes, frapper des cloches ou un gong, toucher des statues sacrées...).
Pour ma part ce sera l'occasion de poser des petites feuilles d'or sur un grand bouddha. Seuls les hommes étaient admis près de cette statue. La femme bien qu'égal dans la société civile reste considérée comme impure par la religion. Cependant certaines statues restent accessibles aux femmes.
Stef Or

(Pose de feuille d'or)
Les hommes se pressent donc en fil indienne afin de déposer délicatement de très fins petits carrés d'or livrés entre deux feuilles de papiers, que l'on achète à l'entrée des pagodes. On y dépose généralement une dizaine de feuilles puis on effectue une courte prière.
Après la chaleur de Mandalay, notre parcours nous ramène vers les montagnes dans une ville nommé "Pyin Oo Lin". En VF ça donne un truc du genre "Piniouline"... En dehors de son nom amusant, la petite ville est une station d'été renommée depuis l'époque coloniale. Son jardin botanique qui attire nombre de visiteurs présente en revanche très peu d'intérêts pour un européen. On y retrouve en effet de nombreuses plantes et arbres communes dans nos régions. C'est décevant ! En plus, les prix sont prohibitifs. Bref, nous sommes franchement déçu par cette étape. Tin est déçu de nous voir ainsi contrarié. Il organise alors un diner chez l'une de ses amies afin de nous faire découvrir un repas typique. L'idée nous enchante et nous décidons donc de passer la nuit sur place plutôt que de redescendre sur Mandalay comme nous l'avions envisagé un instant.

Nous avons donc pris notre repas du soir chez cette amie. Elle vit avec ces soeurs et sa mère dans une maison modeste de la périphérie. Nous n'étions que tous les trois à manger ; nos hôtesses se contentant de nous servir. C'est l'usage en Birmanie. Nous avons passé ensuite le reste de la soirée à tenter de dialoguer en anglais avec l'une des soeurs qui était ravi de pouvoir échanger quelques mots pour la première fois avec des étrangers.
arbre mauve

Fleur

cygne
(Pyin Oo Lin)


defile

Entrée camp
(Ecole d'officiers á Pyin Oo Lin)

portrait enfant
Le lendemain, nous avons repris la route pour nous rendre à Bagan. En cours de chemin, nous nous sommes arrêtés dans une pagode célèbre pour les trois pythons qui y vivent. Le but du jeu pour tout bouddhiste consiste à toucher l'un des gros reptiles, à faire une petite prière sans oublier de déposer un billet dans l'une des nombreuses urnes.
Stef Tin et le serpent


Sev et le serpent
Tin nous entraine donc dans ce rituel. Mouais, bah, c'est tout mou un serpent ! Et puis quand il dort, c'est pas si impressionnant que ça. Sev s'en approche une premiére fois puis brusquement tourne les talons et s'éloigne rapidement des reptiles qui sommeillent autour du bouddha. L'heure du déjeuner approche pour les animaux. C'est pas très rassurant. Quelques instants après, Sev y retourne et parvient à éffleurer l'un des bestiaux. Elle y prend même goût et recommence même pour la photo.
Les hommes se pressent donc en fil indienne afin de déposer délicatement de très fins petits carrés d'or livrés entre deux feuilles de papiers, que l'on achète à l'entrée des pagodes. On y dépose généralement une dizaine de feuilles puis on effectue une courte prière.
Après ces rencontres amicales, nous repartons pour une longue route de terre. Le paysage devient de plus en plus désertique, le soleil est accablant et le réservoir de notre auto se vide... N'ayant presque plus d'eau, nous nous faisons une petite frayeur que l'approche d'une petite ville dissipera aussitôt. L'essence est rationné et son prix est prohibitif au marché noir. Nous finirons notre journée avec la jauge au plus bas.
Dans l'après-midi nous visitons le mont Popa. Un pic dont le sommet est occupé, vous l'aurez deviné par une pagode. Nous grimpons les 700 marches sous les regards, à l'affût d'une aubaine, de dizaines de singes. Après plusieurs heures de voitures, ça réveille bien les muscles.
Comme au Maroc
(Un petit air de Maroc !)

Singe Penseur

Mont Popa
(Mont Popa)


Recolte Avant d'arriver à destination nous pouvons observer des colonnes de chars boeufs venant remplir les citernes d'eau qu'ils transportent et la récolte de la sève de palmier qui donnera un alcool ou des bonbons ; j'ai beaucoup apprécié les deux !
Appro EauAppro EauPorteuses d'eau