Cactus

Paysage
Partant de Cordoba en voiture, nous partons dans l'idée de visiter l'estancia la plus connue de la province, l'estancia Santa Catalina.

N'ayant obtenu notre véhicule que tardivement nous approchons du site vers les 19h. Un petit panneau nous indique une distance de 26 kms restants sur la droite. Le chemin est étroit et ne mène qu'à cette estancia qui ne dispose que de deux chambres.
N'ayant pas reservé, nous estimons notre chance d'obtenir un logement à nul et étant donné l'heure tardive, nous préférons rejoindre la ville prochaine. Nous poursuivons quelques kilomètres avant que le bitume ne laisse place aux graviers.

Quelques kilomètres plus avant encore, la nuit tombant la route commence à monter et descendre, devenir sinueuse puis à se rétrécir. Les graviers deviennent gros comme les poings.

Ainsi, nous retrouvons nous au milieu de nulle part sur une route semblant avoir connue une attaque d'artillerie, à la nuit tombée, à compter les kilomètres les uns après les autres en espérant que le dernier panneau indiquait d'une la bonne direction et de deux le bon kilomètrage.
Condor

Desert

Fleur Cactus
Maison

Tornade

Tempete
Alors que j'évoquais le romantisme d'une nuit à la belle étoîle, nous apercevons les lueurs de notre destination. Malgré l'heure tardive, 22h, nous trouvons un logement pour la nuit et trouvons un restaurant charmant dans le coeur de la petite ville de la Cumbre. C'est là, alors que dînions que nous distinguons par la fenêtre, 3 chevaux traversant la ville au galop. Une image fugace et insolite.

Par des routes désertiques au mileu des cactus et des pierres, nous parcourons ensuite la région de San Juan avant de rejoindre Mendoza. Comme chaque jour, nous sommes heureux et surpris de trouver notre chemin. L'atlas dont nous disposons n'indique en effet qu'un quart des routes et la plupart des carrefours ne disposent d'aucune signalisation.
Et même lorsque par chance il y en a une, il est fort probable que les lettres soient à moitié effacées ou encore que le panneau ait été placé derrière un mur, un autre panneau ou un arbre fourni.

Entre autres amusements, nous avons eu droit à un rond-point avec quatres routes absolument semblables sans aucun panneau, un carrefour identique où les panneaux étaient situés deux cents mètres après l'intersection ou encore le plaisir de voir un panneau indiquant la distance à laquelle nous nous trouvions de la ville que nous venions de quitter.
Vegetation

Panneau

desert 2
Mont

Riviere
Ah, j'oubliais les panneaux de la taille d'une feuille A3 indiquant 4 directions sur une voie express... il faut vraiment de bons yeux ou avoir le courage de ralentir à moins de 20 km/heure poursuivie par une meute d'automobilistes écumants.

Cela dit, il ne faut pas se fier au comportement agressif des automobilistes argentins pour porter un jugement sur ce pays. C'est en effet l'un des pays où les personnes que nous avons rencontrées sont les plus sympathiques et serviables.
Malgré notre méconnaissance de la langue, les gens auront été adorables avec nous et ce fût un réel plaisir de voyager dans ce pays.

Un pays qui nous réserve une dernière surprise avant que nous rejoignions Lima. Perdus dans les alentours de Cordoba où nous devons ramener la voiture, nous faisons une halte à villa Belgrano. Cette petite ville a recueilli durant la seconde guerre mondiale un équipage d'un navire de guerre allemand coulé au large de l'Uruguay.

Pourquoi et comment se sont-ils retrouvés ici, nous l'ignorons. Mais un brin nostalgique de leur pays, les naufragés ont reconstitué au coeur de l'Argentine un village à l'atmosphère bavaroise. L'oktoberfest y est même ici célèbré... vraiment insolite.
Boutique

Voiture

Baviere