Mode d'emploi | Premier texte | Derniers textes

lundi 27 février 2006

Cochin (Kochi)

depart
Après notre séjour sur les eaux, nous souhaitons quitter Alleppey.
Nous devons reconnaître que nous sommes fréquemment exaspérés par l'attitude des indiens. L'insistance de certains, les mensonges, leur "je-m-en-foutisme", finissent par nous peser. Et ces deux jours sur l'eau nous ont redonné goût à plus de tranquilité et de franchise.
Nous hésitons donc à abréger notre voyage en Inde. Nous renonçons ainsi à découvrir les montagnes du Kerala et préférons remonter vers Bombay.
Notre première étape sera l'ancienne enclave portugaise de Cochin que nous rejoignons en bus. Nous souhaitons ensuite poursuivre au plus vite vers Goa. Mais le système de réservation des trains indiens qui offre des quotas de place par gare, ne nous permet pas de prendre un train avant le lendemain soir, même si les trains précédents sont à moitié vide !!
Nous restons donc deux jours à Cochin qui s'avèrera être une halte très agréable.
ruelle
(ruelle de fort-cochin)

bord de mer
(la promende du bord de mer)
carrelets
(le bord de mer)

Maison coloniale
(maison coloniale)
La ville est composée d'une partie continentale nommée Ernakulam et de quatre îles. Bien que reliées entre elles par des ponts, il est plus rapide et moins onéreux d'utiliser les bateaux-bus.
La veille ville se situe dans le quartier de fort-Cochin situé sur l'île la plus occidentale. Ici, on retrouve d'anciennes maisons coloniales dans un enchevêtrement de petites rues. Le rythme de ce quartier est nonchalant. De nombreux touristes indiens ou habitants de la ville viennent ici
flâner le long de la promenade en bord de mer qui longent une série de carrelets et une petite plage.
Plusieurs églises témoignent de la forte présence du christianisme dans le Kerala.
Les carrelets en cette saison, n'offrent aux pêcheurs que les quelques roupies offerts par les touristes qui souhaitent être pris en photo en train de manipuler l'engin.
Nous nous baladons dans les rues commerçantes et admirons les articles des nombreux antiquaires de la vieille ville en attendant notre train.
fleurs
(dans les rues)

eglise
(intérieur d'une église)
carrelet en action
(carrelets en action)
Une dernière traversée et nous voici de nouveau dans un train de nuit. Afin de limiter tout risque, nous avons opté cette fois-ci pour une nourriture très saine avant de monter à bord du train... Pizza hut !

samedi 25 février 2006

Les Backwaters en houseboat ou buller sur l'eau !

depart
Nous voici embarqués pour deux jours sur notre merveilleux bateau avec trois hommes d'équipage pour nous chouchouter rien que tous les deux. Une noix de coco chacun, nous est servie en guise de bienvenue.

Nous nous éloignons des rives avec le léger vrombrissement du moteur en fond sonore couvert la plupart du temps par les cris et sifflements d'oiseaux et canards.
notre houseboat
(notre houseboat)

rizières
(Rizières)
Au fil de l'eau
(au fil de l'eau)

bateau bus
(bateau bus)
Nous glissons au fil de l'eau et découvrons là un vaste lac dont les rives opposées se perdent dans la brume, ici un large canal bordé de rizières jaunes et vertes, puis un recoin perdu aux eaux rougis par le soleil couchant et un horizon d'ombres de palmiers.

Pour chaque repas nous accostons. Les repas sont succulents et servis avec sourire par le cuisinier.
Nous mangeons toutes sortes de poissons accompagnés de sauces dont l'une d'entre elles se révelera particulièrement épicée. Sev a d'ailleurs pu à cette occasion bien ressentir chacune des parties qui constituent l'appareil digestif !

Ce petit coin de rêve est aussi le paradis des moustiques et de leurs amis.
coucher de soleil
(coucher du soleil)

eglise
(église tropicale)
ilots
(ilots)

pompage
(station de pompage)
Deux jeunes touristes encore bien blancs et bien nourris sont un met de choix pour ces insectes. Et ceux-ci ne manquent pas de nous le rappeler dès le soleil couché.

Nous aurions aimé naviguer sur de petits canaux, mais la taille de notre embarcation ne le permettait pas. 
Nous n'aurons pas eu exactement ce qui nous a été vendu, mais c'est aussi ça l'Inde ! On finit par s'y habituer.

Notre équipage toujours au petit soin, nous a alors proposé un tour en pirogue sur les petits canaux que nous avons beaucoup apprécié.

Au final, ni le piquant des plats, ni le piquant des moustiques, ni les mensonges de l'agence de voyages n'auront pu gâcher ces deux jours féériques. 
Palmiers
(embarcadère)

jeudi 23 février 2006

Alleppey

depart

Nous arrivons en train à Alleppey le matin. Sev qui n'est pas au mieux de sa forme n'a qu'une envie : se poser. Après deux coups de téléphone et une course en rickshaw de 20 minutes, nous trouvons un charmant hôtel au bord de l'eau.
resto
(notre hôtel)

resto
(la vue depuis l'hôtel)
Alleppey est en bord de mer mais nous n'irons d'ailleurs jamais sur la plage, car la ville est avant tout réputé pour ses backwaters. Ce sont un ensemble de rivières, lacs et canaux bordés de cocotiers.
Pendant deux jours, nous nous reposons et nous baladons dans la ville qui a le charme d'un grand village commerçant traversé de canaux. La vie y est paisible.
Notre hôtel est un endroit vraiment reposant où sont dispensés des soins Ayurvedic (médecine traditionnelle indienne). Massages, alimentations saines et concoctions de plantes sont les bases de cette médecine.
Nous n'en profiterons pas, mais le cadre idyllique aura suffi à lui seul à requinquer Sev.
La principale activité de la ville est le tourisme et en particulier l'organisation de croisières dans les backwaters, sur des bateaux habitables nommés houseboat.
Le cadre est magnifique, les bateaux sont superbes... nous nous laissons séduire et optons pour deux jours au fil de l'eau.
enfants
(camions indiens)

enfants
(un houseboat)

mardi 21 février 2006

Madras et Pondichery

depart
Après Udaipur, nous sommes partis en car pour Ahmedabad dans l'état du Gujarat où nous attend notre vol pour le sud de l'Inde.
Nous voici donc maintenant sur la côte sud-est où nous avons atterris à l'aéroport de Chennai (anciennement Madras) après un vol de 5 heures et deux escales pour seulement 1500 kms. Nous avons pris une jeune compagnie locale : Kingfisher airlines. Kingfisher est également le fabricant de la bière la plus populaire en Inde. C'est comme si nous avions volé en France sur Kronenbourg Airlines ou Pastis Airways...
Bus
(dans le car)
Nous voici donc entiers à Chennai, d'où nous souhaitions nous rendre dans un village nommé Mamallapuram renommé pour son superbe temple en bord de mer et son ambiance détendue. Malheureusement, nous avons été incapables de trouver une chambre disponible. Nous optons donc pour un hôtel dans la banlieue de Madras.
D'ici nous nous rendons en taxi (expérience à ne pas renouveler, étant donné les tendances suicidaires des chauffeurs) à Pondichery où nous attend, une galère semblable. Trouver une chambre s'avère de nouveau, difficile, en particulier pour plusieurs nuits. Nous restons deux nuits dans cet ancien comptoir français.
Nous ne sommes pas vraiment séduits par cette ville. Une grande partie de la ville travaille pour l'ashram de Sri Aurobino. En bref, un illuminé qui a dispensé ces bons conseils et dont l'organisation qui en découle possède aujourd'hui la moitié de la ville. Comme vous l'aurez compris à mon ton sarcastique, le mystique et la recherche de mon propre nombril ne m'attire pas du tout !
De plus la ville dispose de peu de vestiges coloniaux, si ce n'est que nous apprécions particulièrement sa propreté bien supérieure à ce que nous avons connu dans le nord de l'Inde et son petit restaurant français charmant qui nous permet de déguster un bon filet sauce aux poivres... un délice. Je commençais à me lasser du poulet qui est quasiment la seule viande disponible, quand par chance nous ne tombions pas dans un restaurant végétarien.
Vous constaterez d'ailleurs que nous n'avons pris aucune photo de cette région que nous avons finalement décidé de quitter assez vite.
Donc retour à Chennai par bus. C'est plus sûr, ou en tout cas ça le semble, étant donné que l'on ne voit pas la route. Puis, premier train de nuit pour Alleppey dans le Kerala. Nous appréhendons un peu... Finalement après un repas douteux dans une gargote en face de la gare centrale, nous prenons notre train et sommes très satisfaits du confort offert dans classe AC2 que nous avons choisi (AC pour Air Conditionné et le 2 indiquant 2 lits superposés).
Malheureusement pour Sev, le repas était bien plus que douteux, et elle passera donc une partie de la nuit en dehors de sa couchette...

vendredi 17 février 2006

La ville romantique d'Udaipur

depart
Nous arrivons vers 21h30 à Udaipur après 6h30 de bus. C'est long!

Nous avons voyagé pour la première fois en catégorie "Sleeper". Les bus sont sur deux étages, le "RDC" est composé de sièges et à l'"étage", on y trouve des couchettes.

L'espace est vraiment bien aménagé et cela nous permet de nous reposer un peu. ça bouge quand même beaucoup mais la vue de l'étage est bien plus sympa qu'assis!
vuehotel
(Vue de notre hôtel)
camionnette
(Sur la route)

annerue
(Rue)
temple rue
(Temple)
Un rickshaw essaie de nous arnaquer en nous demandant une "fortune" (60 Roupies) pour nous amener dans le centre ville.

Nous refusons catégoriquement sa course, même quand le prix devient très raisonnable et partons à pieds pour le centre ville!

La seule chose, c'est que nous ne savons pas combien de temps cela va prendre et même dans quelle direction aller! Nous marchons longtemps...

Et après une heure et plusieurs détours dans des passages obscurs, nous arrivons dans le centre ville. La prochaine fois, on paiera les 60 Roupies (1,20 Euros) et on galèrera moins!!! 
Il est donc 22h30, on prend le premier hôtel qui nous semble bien, c'est effectivement magnifique, la terrasse du restaurant surplombe le lac.

Le lendemain, nous nous promenons dans la ville. Le palais est superbe et l'atmosphère de cette ville nous donne envie d'y rester longtemps.

Nous trouvons un autre endroit où loger, cela fait un mois qu'ils ont ouvert.
palais2lakepalace

palais
(Palais et Lake Palace)
tente
(Tente)
lacnuit
(Lac de nuit)
Ce sont des tentes luxueuses qui sont au bord du lac, avec vue sur le Lake Palace et sur le Palais. Nous y restons une nuit car nous devons repartir le lendemain pour Ahmedabad.

Nous avons séjourné 3 jours à Udaipur, c'est une ville  très agréable et romantique.

dimanche 12 février 2006

Camel Safari

depart
Le Camel Safari que nous avons choisi dure sur 2 jours. Nous avons bien entendu demandé à avoir chacun son chameau. Il faut se méfier de tout car certains organisateurs peu scrupuleux vous vendent un super safari et le jour du départ vous vous retrouvez sur le chameau du cuisto!
Nous sommes partis à trois couples: Jean-Michel et Olivia (le couple de Français rencontré à Pushkar) et un couple d'Anglais Jennifer et Nicolas qui entreprennent aussi un voyage de 6 mois pour parcourir l'Asie. Nous serons peut-être amenés à les recroiser en Thaïlande ou au Vietnam.
Nous avons quitté l'hôtel en jeep pour aller sur le lieu de RDV où nous attendaient les chameliers et les chameaux.
J'ai eu la chance d'avoir un chameau de 5 ans, plus expérimenté mais aussi plus grand que les autres!!! C'est vraiment très haut!
dune
(Dunes du 1er soir)
maurice
(chameau de Stef)
camp chameauxcuisine
(notre camp et la cuisine)
couchagescarabee
(Notre couchage et un compagnon de nuit)
stefdesert
La première journée, nous avons rejoint des dunes de sable et y avons préparé notre couchage à la belle étoîle. Nous avons dîné avec les chameliers, l'un d'eux nous a chanté des chansons dont une française "Frère Jacques".
La deuxième journée a été plus difficile pour Stef et moi, nous avons eu des bonnes courbatures!!! et on a eu la bonne idée de demander à faire du trot! Là, c'est réellement "tape cul"! sevdesert
stefchameau
(en action)
Nous avons rejoint ainsi les dunes de Sam (Eh oui, même à l'autre bout du monde, il est toujours présent!). Une fois par an, se tient la Camel Fair, c'est une fête qui dure trois jours dont la dernière journée se déroule dans le désert.
C'est vraiment étonnant de voir autant de monde dans le désert!Nous avons assisté à plusieurs courses de chameaux, dont une qui a fini sur nous! ça va très vite, mais c'est pas très maîtrisé!!!
Le retour s'est effectué en Jeep avec la musique techno indienne à fond! C'est un dur retour à la vie indienne quand on vient de passer 2 jours sans bruit!
dunesdesamindiens
(Dunes de Sam)
coursechameaucamelfair
(Course de chameaux)
chameaux

vendredi 10 février 2006

Route de Jodhpur à Jaisalmer

depart
resto
(resto route)
enfants

sevindien
(rencontre)
muraille
(Citadelle)
Nous avons rencontré un couple de Français: Jean-Michel et Olivia à deux reprises, une première fois à Pushkar puis à Jodhpur. Jean-Michel est une "veille connaissance", je l'avais rencontré chez des amis communs mais à l'époque, j'avais 15 ans, c'est donc moi qui l'ai reconnu. Ils nous ont proposé qu'on fasse le chemin jusqu'à Jaisalmer avec eux, car ils avaient une voiture avec chauffeur. Le chemin est long (les routes ne sont pas très grandes et la limitation de vitesse est de 80km/h) mais nous découvrons petit à petit un paysage désertique. Nous nous arrêtons deux fois en chemin dans des petits restos qui bordent la route. Les enfants rappliquent très rapidement, dès qu'ils nous voient. La route est bordée de camps militaires, nous ne sommes pas très loin de la frontière avec le Pakisthan. C'est un lieu très surveillé et l'aéroport de Jaisalmer a été repris par l'armée depuis quelques années et ne sert plus qu'à des fins militaires. Il faut donc 8 heures pour se rendre à Jaisalmer en train ou en bus!
Arrivés à Jaisalmer, nous réservons un départ pour un Camel Safari dès le lendemain puis partons visiter la citadelle.
Jaisalmer est une citadelle encore habitée en plein désert. La couleur sable des murs varie au fur et à mesure de notre visite suivant le reflet du soleil et le point de vue de la citadelle sur le désert est magnifique.

fortvivanthabitation
(Fort encore habité)
templemuraillefort
(Temple et muraille)
dessinvaches
(dans la citadelle)

jeudi 09 février 2006

Jodhpur - la ville bleue

depart
ville bleuevillefortenceintecotepetittaj
tourhorlogefortdetail
(la ville bleue et son fort)
Nous sommes véritablement tombés sous le charme de cette ville. La veille ville forme un dédale de ruelles tortueuses. Notre hôtel se situe au coeur de cette veille ville au pied de la citadelle et de son imposant fort "Meherangarh" qui est toujours propriété du maharaja de Jodhpur.
Toutes les maisons de la veille ville sont peintes en bleu. Cela donne un éclat magique!
Nos premiers pas dans la ville n'ont pourtant pas été très chanceux! Pour nous rendre à notre hôtel, nous avons pris un rickshaw comme à chaque fois, celui-ci n'en a fait qu'à sa tête et nous a emmené dans un autre hôtel. Là où il devait toucher une commission! Avec mon bon caractère, je suis sortie du rickshaw et suis partie sans payer. Stef m'a vu partir sans prévenir! Il m'a rattrapé rapidement.  petittajgardestemplecoucherhabitation
(Le fort et le petit Taj)
archepalaisarches2villebleuemuraille
(le fort et la ville vue du fort)

cotepetittaj
(le petit Taj)

Nous avions nos sacs à dos et ne savions pas très bien où nous étions. Du coin de l'oeil, nous avions vu que notre hôtel était indiqué! J'aurais moins joué ma fière si je mettais retrouvée au milieu de nulle part!
thali
(Thali)
C'est dans le restaurant de la citadelle qui surplombe toute la ville que nous avons mangé nos premiers thali ! Le thali est servi sur un plateau où 3 ou 4 plats sont présentés dans des petits bols. Il peut-être végétarien ou non et est accompagné de nans ou chapatis qui sont de petits pains plats et ronds de la taille d'une petite crêpe. 
On le mange sans couvert et on utilise exclusivement sa main droite (la gauche servant à des tâches ingrates). On découpe le nan (nous n'avons pas encore réussi avec une seule main) puis l'on tente de saisir le maximum d'aliment avec son petit bout de nan avant de l'avaler.

mardi 07 février 2006

Pushkar

depart
lac
(Lac)
mariage
(Procession de mariage)

Pushkar est considéré comme un lieu saint, où la consommation d'alcool, de viande et d'oeufs est interdite. Le seul fait de se tenir la main dans la rue est passible d'une arrestation et d'une très forte amende.
Ce lieu est très prisé des personnes en quête de spiritualité. Les prières ont lieu autour du lac sacré.

La ville ressemble à un grand bazar surgi en lisière de désert. C'est un endroit parfait pour flâner et faire des achats! Il semblerait que toute une communauté de 68tards habite à Pushkar une bonne partie de l'année ! bazar
(bazar coloré)

femmesdesertbuissoncadavrehabitation
(Le désert)
stefgrimpe
(Tarzan)
Pour notre part, nous avons préféré nous balader aux alentours en plein soleil. Nous avons pu constater que c'était véritablement désertique...

lundi 06 février 2006

Jaipur

depart
bus
rue

Après la tranquillité de Bharatpur, nous nous sommes rendus en train dans la ville tumultueuse de Jaipur! Citation du Lonely Planet: "Bouillonante, chaotique, poussièreuse, la capitale du Rajasthan, Jaipur la rose, sollicite en permanence tous les sens avec plus ou moins de bonheur!"
Pour notre part, c'est le moins qui l'a emporté sur le plus!!
Nous avons profité de notre hôtel, qui avait un petit jardin à l'Anglaise, où une douzaine de petits écureuils gambadaient et picoraient dans les assiettes!
Le soir, se déroulaient des spectacles de marionnettes.
Ecureuilmarionnettes
(Le jardin)

gardespalais
(Gardes du Palais)

Nous avons renouvelé l'expérience du bus touristique mais contrairement à Delhi, nous nous sommes retrouvés dans un bus bondé! Les visites se sont déroulées au pas de course avec un guide parlant un anglais incompréhensible. Nous nous sommes donc parfois séparés du groupe et mené notre propre visite. Surtout pour l'Amber Fort, un endroit superbe! 
detailtemple
(Détail d'un Temple)
detailpalais
(Détail du Palais)
EntreeAmberFort
(Entrée Amber Fort)
astrocoupolesinge
palaissurleauastrorayure
(Images de notre visite)
Nous repartons le lendemain pour Pushkar, où Stef a réservé une chambre mais n'a rien compris de ce que la personne lui a dit au téléphone. Nous verrons bien si nous avons une chambre ou pas!!!

samedi 04 février 2006

Fatehpur Sikri

depart
fatehpurgrand

De Bharatpur, nous sommes allés visiter la ville de Fatehpur Sikri. Nous avons eu notre première expérience de bus bondé! En effet, nous sommes montés en cours de route et non à un terminal. Ce n'est pas la meilleure idée qu'on ait eue!
Les gens ont été adorables, ils se sont tous poussés pour nous faire une place et que l'on puisse s'asseoir. Arrivés à Fatehpur Sikri, un guide ne nous a pas lâché avant qu'on accepte de faire la visite avec lui!  Arche

grandreporter
(Grand reporter)
Comme tout touriste débutant, nous nous sommes faits avoir et avons payé le prix d'une journée entière alors qu'il y a consacré une heure! Fatehpur Sikri est une ville abandonnée, dominée par un palais. 
Elle fût la capitale de l'empire Moghol au 16e siècle durant seulement une quinzaine d'années, du fait du manque d'eau. Le site est splendide en particulier au coucher du soleil que nous avons admiré.
temple
(Temple)
sevfathepur
(La Touriste)
Pour la première fois en Inde, nous avons profité d'un peu de calme et de sérénité.
Le retour à Bharatpur fut chaotique, 1h30 d'attente et harcèlement incessant pour qu'on prenne un taxi collectif! Nous avons tenu bon et sommes rentrés en bus!

vendredi 03 février 2006

Bharatpur - Réserve d'oiseaux

depart
chambre
(la moustiquaire!)
Nous ne sommes pas restés à Agra le soir et avons préféré rejoindre Bharatpur loin de la foule de touristes. Nous nous sommes trouvés un petit hôtel bien sympa et au calme.
Bharatpur est un village où le principal lieu à visiter est la réserve d'oiseaux. Nous avons loué des vélos pour parcourir le parc national. J'ai eu quelques soucis de vélo mais Stef est un véritable bricoleur! stefvelo
(Ah le vélo!)
ilotjaune
(îlot au milieu du lac)
Nous avons passé la journée à nous promener dans le parc. Stef s'est entraîné à filmer avec notre nouvelle caméra.
Bon ben, c'est dommage, il a confondu, On et Off, donc on a des films mais pas vraiment ce qu'on voulait!!! Ce n'est pas très grave, ça ressemblait un peu au "Peuple Migrateur"!
heron
(Héron)
perroquet
    (Perroquet)
degrade
(dégradé de couleurs)
sevrelax Après l'effort, le réconfort! Un peu de lecture dans un cadre tranquille! Trop dure la vie!

jeudi 02 février 2006

Taj Mahal

depart
entreetaj
(Entrée du Taj Mahal)
Nous sommes arrivés devant l'entrée du Taj Mahal vers 15h. Nous avons savouré chaque instant nous séparant de ce lieu unique. C'est un grand classique mais nous sommes réellement restés sans voix !
C'est un lieu envoûtant! Il est difficile de décrire la magie qui se dégage de ce lieu. Pour ma part, je préfère vous mettre des photos pour que vous puissiez vous faire une idée! tajclassique
(La classique!)
tajsoleil
(au coucher du soleil)
Le Taj Mahal est vraiment un monument à voir. Je ne m'attendais pas à être tant subjugué et charmé, malgré toutes les photos que j'avais pu en voir. 
Son histoire est tout aussi charmante. Il fut construit par l'empereur moghol, Shah Jahan, pour recevoir le corps de sa seconde femme. 20000 ouvriers participèrent à la construction de ce vaste et magnifique ensemble de marbre blanc, dédié par un empereur à sa bien aimée.
Angle Taj Mahal
(vue d'angle)
Taj Mahal

(vue du parc)
singeriviere

(Regardez bien: singe...)
contrejour
(Contre-jour de l'enceinte)
detailcote
(Détail du côté)

Direction Agra

depart
gare
(Gare 7h du matin)
Nous voilà partis pour Agra! Levés 6h! Nous avons très peu dormi car nos hôtes nous ont emmenés à un mariage! Nous n'avions pas prévu les habits en fonction, ils nous ont donc prêté des vêtements pour l'occasion. 
Les hommes et les femmes ont été séparés la majeure partie du temps. Les hommes se sont retrouvés entre eux dans une salle où l'alcool semblait couler à flot! Les femmes, quant à elles, sont restées dans la salle de cérémonie. D'après nos hôtes, ce n'était pas un beau mariage, ça nous a tout de même bien plu!
La salle était séparée en deux parties. L'une pour un vaste buffet de dizaines de plats indiens et l'autre où chacun pouvait s'asseoir pour regarder un spectacle de danseuses á moitié dénudées. L'ensemble pouvant contenir des centaines de convives.
Le mariage était arrangé et si le marié semblait s'en satisfaire, la mariée semblait très triste.
steftrain
(Dur dur!!)
colonne
(Detail Agra Fort)
Petite galère pour le train ou au passage nous nous faisons arnaquer de 500 roupies par le contrôleur lui-même.
Arrivés à Agra, nous avons souhaité attendre la fin de la journée pour aller visiter le Taj Mahal, pour profiter du coucher de soleil. J'aurais aimé faire comme Elisabeth et y aller plusieurs fois dans la journée mais maintenant l'entrée au Taj Mahal est de 15 Euros par personne!
Nous avons donc commencé notre journée par la visite de l'Agra Fort se situant de l'autre côté de la rivière, avec vue sur le Taj Mahal.
entreeagrafort
(Entrée Agra Fort)
agraFort
(Agra Fort)